31.12.04

Comme...


Comme
Au matin d’un grand départ
Lorsque pour la première fois
On voit le passé, devant soi.

C’était,
Au petit matin de l’amour
Étendus sur les draps froissés
On cherche comment dire toujours.

On cherche comment la garder,
Les yeux brillants, les traits tirés
Les gestes lourds, le corps brisé.

On a l’air con, un peu paumé
C’est dur à dire le verbe aimer,
Alors comme l’araignée,
On tend sa toile.

C’est l’autre qu’on veut faire avouer,
Un mot, le verbe aimer,
Y en a bien un qui va céder.

Libellés : , ,

Google